Clémence


Clémence écrit depuis La nuit des temps : elle compose sa vie à l’écrit Comme un roman. Elle remplit des carnets de notes, relit, rature et s’imagine Des vies en mieux.

La femme cachée
en elle a bien du mal à s’affirmer… Elle goûte à sa Première gorgée de bière lors d’un voyage d’études outre-Rhin et se met soudain à écrire des Paroles qu’elle met parfois en musique. Ses petits élèves de primaire se délecteront de ses Histoires minutes et autres Histoires à la courte paille. En classe, même La grammaire devient une chanson douce grâce aux pitreries de Clémence. Mais rapidement elle se lasse des leçons et des récréations et traverse un véritable Chagrin d’école. Elle ne cesse d’écrire durant cette période : elle tient alors une sorte de « Journal d’écrivain en pyjama ». La naissance de son Charmant petit monstre lui amène un Regain de vitalité et Clémence s’accepte enfin telle qu’elle est. Elle s’exprime en prose, en vers, en onomatopées parfois, voilà tout.

Désormais, quand elle a quelque chose à dire, elle l’écrit sans plus attendre et elle voudrait que quelqu’un la lise quelque part.

Voir aussi : Les festivaliers (chanson) / Je préfèrerais ne pas (chanson)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s